Campagne transmedia fugue)s( : réinventer la prescription littéraire à l’heure des réseaux sociaux

La question des liseuses et de la numérisation des livres est au centre de ses préoccupations du monde éditorial… au risque de perdre de vue une autre bataille toute aussi importante : la prescription littéraire. En effet, comment profiter des opportunités offertes par Internet et les média sociaux  pour se rapprocher de ses lecteurs?

Ces derniers, à l’heure de l’hyperchoix et du tout numérique, continuent en effet de trouver leur principale source de recommandation dans la couverture médiatique accordée à une poignée d’auteurs, les lectures de leurs amis… et la serendipité qui font le charme des étagères des libraires.

Le Book trailer revu et corrigé : le pari d’un focus sur les personnages

Par une mise en exergue des personnages au sein de contenus originaux qui mêlent citations, voix-off, vidéos et photos, Walid Hajar prend le parti de capter l’attention de l’internaute-lecteur autour des personnages de son premier roman fugue)s(, de leurs singularités et de l’universalité troublante de leurs propos qui nous rappellent quelqu’un, soi-même peut-être. Un tel angle de construction des book trailers représente une nette évolution par rapport aux promotions classiques du monde littéraire qui se focalise davantage sur la trame globale de l’histoire ou sur la personnalité de l’auteur.

[A lire le dossier de storyplaying  consacré au sujet]

Denis Gombert, Responsable du service manuscrit chez Robert Laffont, commente : « J’ai regardé la vidéo consacré à Matthieu Vincent, un des cinq personnages principaux de Fugue)s(. Même si cela ne saurait remplacer un livre, de mon point de vue, je salue vivement cette exploration de nouveaux continents de la création. De telles initiatives contribuent à la réflexion des maisons d’édition sur l’usage des nouveaux canaux de promotion comme les médias sociaux, aujourd’hui regardés de près par les directions Marketing. »

Promouvoir la lecture auprès de la génération connectée

Au-delà des enjeux de promotion du roman, il s’agit de proposer et tester de nouveaux usages autour du livre, avec pour ambition de (ré)inciter à la lecture un public moins à l’aise avec les codes littéraires qu’avec ceux de la culture web.

Jean-François Rigollet, Fondateur et Président des editions IPagination, ajoute : « En 2020, ces jeunes nés après les années 80 formeront plus de 50% des lecteurs potentiels. Liront-ils ? Pour anticiper cette question, l’édition doit se réinventer. Le fossé est notable entre les comportements des lecteurs internautes, et les attentes des internautes lecteurs. L’approche du book trailer revisitée proposé par Hajar, entre film, clip et narration animée, revisite les mécanismes de promotion de la lecture. Quant au « vernissage transmedia, c’est un pas vers l’avenir de l’événementiel littéraire ».

Suivez Walid Hajar

fugue)s( sur Tumblr

  • Cher toi

    i-bl:

    Cher toi,
    Il paraît qu’on fait comme les parents
    que tôt ou tard
    on finit par leur ressembler.
    Parfois je joue a être une autre.
    Parfois je ne sais plus si je joue ou pas.
    Parfois j’ai oublié
    Je ne me souviens
    que des jours où on me demandait d’être quelqu’un d’autre
    pour qu’il n’existe pas trop
    Au cas où lui viendrait l’envie
    d’être quelqu’un d’autre
    lui aussi
    au cas où dans sa bouche
    lui échappe
    mon ombre
    plus que la sienne

    06/11/14

%d blogueurs aiment cette page :